Qu’est-ce qu’on entend par permis probatoire ?

Le permis de conduire est toujours remis aux nouveaux conducteurs avec un capital de 6 points. Puis, il y a la période probatoire, qui dure 2 à 3 ans, pour permettre d’évaluer les capacités des jeunes conducteurs au volant. Durant cette période, les nouveaux conducteurs auront le temps d’acquérir une bonne maîtrise de conduite et d’apprendre à rester vigilants sur la route. Cela permet de réduire le nombre des accidents routiers et de garantir d’une certaine façon la sécurité routière. Durant cette période, le conducteur peut subir une perte de points suite à une infraction. Cependant, il peut regagner des points par un stage de récupération.

Qui sont concernés par le permis probatoire ?

Ce sont les conducteurs qui viennent d’obtenir un permis de conduire pour la première fois qui sont concernés par le permis probatoire. Les conducteurs qui recouvrent le droit de conduire après une annulation judiciaire ou une invalidation administrative sont également concernés par le permis probatoire.

Comment récupérer des points durant la période probatoire ?

Depuis 2008, le permis probatoire est doté d’un capital de 6 points permettant aux jeunes conducteurs de récupérer un permis après une invalidation ou une annulation. La récupération des points leur permet de retrouver un capital complet au bout de 3 ans, s’ils n’effectuent aucune infraction routière. Dans le cas contraire, s’ils perdent 1 ou 2 points, ils peuvent faire un stage de sensibilisation sur des sites comme www.stagespointspermis.fr, pour gagner jusqu’à 4 points. Dans le cas où ils perdent 3 points et plus, ce stage de sensibilisation à la sécurité routière est obligatoire au plus tard 4 mois après la réception de la lettre recommandée avertissant le retrait de vos points. Par ailleurs, il est aussi possible de regagner tous les points du permis après 3 ans de conduite sans infraction au code de la route à partir de la date du dernier retrait de points. Ainsi, le capital de points remonte systématiquement à 12 points. À noter que la période probatoire est toujours inscrite au dos du permis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *