Seine-Maritime : Quatorze voitures en cendres après un incendie

C’est dans la nuit du dimanche 30 avril que le feu s’est propagé laissant des carcasses de ferrailles et de cendres à l’aube du 1er mai 2017. La gendarmerie de la commune de Seine-Maritime s’est rendue sur les lieux après avoir été alertée vers 23 heures. Une source a témoigné que l’incendie se serait débuté bien avant, vers 19h30. Difficile à maîtriser, elle a pris de l’élan, embrasant 14 voitures stationnant sur un parking. L’enquête reste ouverte s’il s’agit d’une incendie criminelle ou faute d’imprudence. 

Un court-circuit présumé à l’origine de l’explosion

Lorsque l’équipe de la gendarmerie a fait le constat des faits, le bilan est lourd. 14 voitures ont pris feu suite à l’explosion de deux voitures garées de l’autre côté du parking. L’éclatement des deux engins a été provoqué par un court-circuit et aggravé par l’écoulement de carburant qui s’est infiltré insidieusement jusqu’à l’autre bout du parking. En remontant les origines, le court-circuit serait parti d’une voiture BMW, l’une des deux voitures sources de l’explosion. Le déroulement de l’incendie est quelque peu surprenant, puisque ces deux voitures se sont mises automatiquement en route pour se rapprocher des autres véhicules. Quelques minutes plus tard,  les roues se sont rapidement embrasées et  le carburant s’est  répandu.  L’incident était alors inévitable.

Seine-Maritime : la commune attise le feu

Force est de constater que cet incident n’est pas un cas rare pour la commune de Seine-Maritime. Un mois avant cette explosion, une voiture a également pris feu au Havre, dans le centre-ville, à la sortie d’un tunnel, le 25 mars 2017. Cet incident a gravement perturbé la circulation, notamment les transports en commun. Cependant, l’incident a été vite maîtrisé, aucun blessé n’a été enregistré ce jour-là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *