Remplacer le moteur de sa voiture : ce qu’il faut savoir

Le remplacement du moteur d’un véhicule est une opération tout à fait réalisable en garage ou même chez vous si vous êtes bien équipé. Il existe toutefois quelques points à savoir avant de procéder à ce remplacement. En effet, selon la situation, il se peut que vous ayez à faire quelques démarches légales.

Quand est-ce que les déclarations sont inutiles ?

Lorsque vous prévoyez de remplacer votre ancien moteur par un modèle identique, vous n’aurez à faire aucune déclaration. En effet, en utilisant un moteur standard original, vous ne modifierez pas les spécificités techniques de votre véhicule même si celui-ci est susceptible de gagner en performance. Le remplacement à l’identique s’avère d’ailleurs une solution pour laquelle optent de nombreux conducteurs. Selon le modèle de véhicule, le remplacement de certaines pièces telles que le joint de culasse peut s’avérer très onéreux. Si vous avez une Renault, l’achat d’un moteur Trafic occasion et bien reconditionné se présente alors comme la meilleure solution à adopter. Cela vous permettra de faire des économies tout en bénéficiant d’un moteur en bon état.

Le cas nécessitant votre prudence

Si vous affectionnez particulièrement votre voiture, il se peut que vous décidiez de lui donner un nouveau moteur pour qu’elle soit plus performante. Vous allez alors remplacer le moteur d’origine par un modèle éventuellement plus puissant. Cela signifie que votre véhicule ne conservera plus ses spécifications d’origine. Vous devrez alors suivre les démarches permettant de prouver que votre voiture est homologuée à la route. Il sera également nécessaire d’informer votre assurance sur les modifications que vous avez apportées puisque votre contrat n’est valable que pour l’état d’origine de votre auto. Si vous ne faites pas cette déclaration, en cas d’accident, vous risquez de ne bénéficier d’aucune couverture.

Autres points à savoir

Lorsque vous remplacez votre moteur à l’identique, votre véhicule n’a pas besoin de subir trop de modifications. En effet, vous devez simplement vous assurer que les pièces en place soient encore en bon état pour accueillir le nouveau moteur. En revanche, pour un remplacement visant à augmenter les performances dudit véhicule, de nombreuses pièces devront être remplacées en dépit de leur état. Un équipement conçu pour fonctionner avec un moteur de 150 chevaux ne conviendra par exemple pas forcément à un moteur de plus de 200 chevaux. Il faudra ainsi modifier la boîte de vitesses, le système de freinage, la suralimentation ainsi que d’autres pièces liées au moteur. Cette opération qui est pourtant nécessaire peut ainsi s’avérer particulièrement onéreuse. Si vous n’adaptez pas proprement votre voiture, elle risque de présenter des défauts importants qui augmenteront les risques d’accident. Votre véhicule risque d’ailleurs de ne pas être homologué pour la route.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.