Le VTC a la côte auprès des usagers

Le VTC, ou voiture de transport avec chauffeur, séduit de plus en plus par ses promesses de ponctualité, de praticité et pour son côté chic. Malgré les quelques mauvaises publicités qui filtrent dans les médias, l’engouement n’est pas prêt de s’estomper. D’ailleurs, le secteur des VTC contribue à tirer la croissance française vers le haut.

Un service de plus en plus sollicité

La croissance du secteur des VTC est remarquable. Certaines compagnies enregistrent même une augmentation de ses chiffres chaque semaine. Les plus grandes enseignes peuvent avoir jusqu’à 300 000 clients (c’est énorme), desservir jusqu’à 70 villes françaises et employer plusieurs milliers de chauffeurs. Force est de reconnaître que ces chiffres sont impressionnants ! Il faut dire que les VTC mettent le paquet pour émerveiller le public.

Un charme incontestable

Quand on pense au chauffeur VTC de Saint-Étienne, à Paris ou dans n’importe quelle grande ville de France qui vous reçoit en costard-cravate, on ne peut qu’être séduit ! La voiture, elle est tout aussi élégante : modèles de luxe, fauteuils en cuir, iPad à disposition, connexion Wi Fi… Il est difficile de résister à la tentation du « je reviendrais » ! Sans compter que les réservations peuvent se faire à la dernière minute et en ligne tandis que les prix sont connus à l’avance et ne dépendent donc pas d’un compteur. Par ailleurs, par le biais de leurs campagnes de communication, les entreprises de VTC affichent explicitement leur ambition pour leurs clients et futurs clients : améliorer constamment leurs services. Mais par-dessus tout, les VTC promettent sécurité, ponctualité et accueil exemplaire.

L’enthousiasme des usagers se reflète dans l’économie

Le secteur des VTC fait désormais partie des plus grands recruteurs de France. Et si l’on en croit le rapport Thévenoud, ce secteur serait susceptible de créer 68 000 emplois s’il se développait davantage comme à New York. D’après certains analystes, on serait au rythme de 30 à 50 recrutements hebdomadaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.