Et si on parlait un peu des biocarburants ?

Les biocarburants (ou agrocarburants) sont des carburants de remplacement obtenus à partir de la biomasse (c’est-à-dire des matières premières végétales) et de matériaux organiques renouvelables (bois, déchets, alcools). Les biocarburants viennent en complément ou en substitution des carburants d’origine fossile. Ils font partie de ces carburants alternatifs exposés ces dernières années pour réduire la dépendance au pétrole dans les transports.
Le terme « agrocarburant » est utilisé pour écarter la confusion entre les produits de l’agriculture biologique et les carburants d’origine agricole. En effet, un biocarburant d’origine agricole n’est donc pas forcément issu de l’agriculture biologique.

Avantages de l’utilisation des biocarburants

En premier lieu, le développement des biocarburants vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre, et donc de combattre le réchauffement climatique. Ce réchauffement est lié à l’usage des énergies fossiles, qui sont la source des gaz polluants lors de leur combustion.
Face à l’épuisement des réserves d’énergies fossiles, les biocarburants forment l’une des solutions majeures pour réduire notre consommation de pétrole dans le secteur du transport. Ils s’ajoutent aussi dans la composition de la plupart des carburants utilisés en France aujourd’hui : SP95, SP98, E10, etc. Dorénavant, ils permettent de réduire la dépendance énergétique, et offre de nouveaux débouchés aux filières agricoles.

Le marché des biocarburants

Le marché des biocarburants est encore à son point de démarrage, et s’instaure petit à petit. Ses évolutions sont liées à celles des politiques énergétiques, des textes réglementaires, et de la rentabilité des cultures. De nos jours, un marché mondial, entre les différents acteurs (pays producteurs/consommateurs, pays exportateurs/importateurs), est en train de se mettre en place.
Les réglementations établies actuellement reposent sur l’uniformisation des formulations des carburants, l’imposition des taux d’incorporation sur l’usage de biocarburants, et aussi la pérennité des cultures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *